Qui l'aurait parié en début de saison ? Pas moi en tout cas...
La victoire d'Alonso au Grand Prix du Japon ce matin est exceptionnelle, avec une course qui ne l'a pas moins été. Si la victoire à Singapour tenait carrément d'un énorme coup de chance, même si la voiture était très compétitive, celle d'aujourd'hui est carrément méritée. Même si Lewis a bien aidé avec son énorme boulette du premier virage, Alonso a construit sa victoire lors de deuxième relai où il a collé plus de dix secondes à Kubica et à Raïkkonen. Au final une victoire bien méritée pour Renault qui signe là sa meilleure performance de la saison avec la quatrième place de Piquet. Au passage, cela permet à Renault d'être l'équipe a avoir marqué le plus de point lors des quatre dernières courses, 3 points devant BMW et loin devant Mc Laren et Ferrari (respectivement +13 et +15 points).
Je termine sur la très grande fébrilité des deux principaux prétendants au titre pilote : Massa et Hamilton. Hamilton a commencé très fort en ratant son départ et en mettant une belle pagaille en tête en voulant récupérer sa première place dès le premier virage. Résultat : un freinage bien trop tardif qui entraina beaucoup de pilotes à l'extérieur du virage, voir carrément hors de la piste. La pénalité qui en découle est pour moi fort logique. Quant à Massa qui se fait doublé pour avoir raté un freinage sous la pression d'Hamilton et qui se fait doubler par ce dernier, sa faute sur Hamilton juste après est tout aussi impardonnable. Sa pénalité est donc tout aussi méritée, même s'il s'en tire mieux que son adversaire en marquant tout de même le point de la huitième place. A moins que son nouvel accrochage avec Bourdais en fin de course ne lui vaille une nouvelle pénalité... Franchement avec de tels comportements en piste, je suis tenté de dire que ni l'un, ni l'autre ne mérite le titre de champion.